Homme suite homme

Publié le par IP

Eux : « On va te raser les tempes »
Moi : « Hein ? Quoi ? Pourquoi ? »
Eux : « Tsss, tsss, tu sais bien pourquoi. On fait ça à chaque fois mon petit Pascal… »
Moi catholique protestant: « Hein ? euh, mais…MAIS ARRETEZ… C’est quoi tous ces fils aussi…Et puis arrêtez de m’appeler PETIT Pascal. Je ne suis pas petit, je ne suis pas petit. Regardez, mes pieds touchent par terre quand je suis debout. Vous voyez, vous voyez… .VOUS VOYEZ BON SANG ! Mais…
»

Lui à l’Autre: « Allez chercher Les Autres… »
Lui à moi : « Tiens assied toi là, et colle des gommettes, tu aimes ça coller des gommettes, non ? Après on fera un avion avec des pinces à linge si tu veux… »
Moi m’asseyant : « Des gommettes ? Des pinces à linge ? Rah la la, si tu me prends par les sentiments…Y’en a beaucoup des gommettes ? Il vous reste des coquillettes pour un collier ? Bon allez, je m’assois, et vous me rangez votre mousse à raser, votre lame a rasoir, vos fils, vos aiguilles, et on en parle plus d’accord ? Hein ? »
Lui en me tapotant sur l’épaule tandis que je m’assois devant des centaines de gommettes multicolores : « C’est bien mon pe…, euh, Pascal, c’est bien. »
Moi : « Tiens, vous avez engagé une équipe supplémentaire pour le concours de force basque de cet hiver ? C’est qui ces molosses ? »
Lui aux Autres : « TENEZ-LE. SERGE TU L’ATTACHES AU SIEGE. ROBERT TU LUI TIENS LA TETE. ROBERT TIENS-LUI LA JAMBE DROITE TANDIS QUE TOI REMI TU LUI TIENS LA JAMBE GAUCHE. VITE, VITE, VIIIIITE… »
Moi : « Mais ? Mais ? Mais ? Qu’est-ce que vous faites… ? Hein ? Arrêtez ! ARRETEZ, vous me faites mal…AAAAAH ! MES GOMMETTES, MES GOMMETTES… »
Lui : « Tenez-le bien maintenant !»
Moi : « Pourquoi la mousse à raser, et ces fils… »
Lui : « PUREE REMI, TU LUI TIENS BIEN SA JAMBE GAUCHE, MERDE ! »
Moi : « oh nooooon, OOOOOH NOOOOON ! »
Lui me caressant tendrement mon front perlé de gouttelettes de sueur : « Ca va aller, ça va aller…Tout doux, tout doux, tout doux… »
Moi tranquillement m’assoupissant: « Y’a quoi ce soir à la cafétéria ? Rémi ? Je t’ai déjà dit que…Et toi Robert…Mon petit Robert sais-tu qu’il y a 60.000 mots dans… »
Lui : « Transportez-le dans SA chambre. »

Quelques jours plus tard, dans la seule chambre capitonnée du 3 ième étage, la numéro 12.

Lui : « Pascaaaaaaal ? Tu es réveillé ? Tu veux venir avec les autres maintenant ? Écoute ça va faire trois jours que tu n’es pas sorti. Il y a l’atelier chirurgie plastique qui commence, ça te fera du bien, tu verras. »
Ah la, la, s’ils me prennent par les sentiments…J’enfile mon slip en laine (le bleu), mon sous-pull en cuir (le blanc), mes deux gants gauche (les rouges), et je me colle au mur dans la position du tapir zébré (photo disponible sous pli discret) indiquant mon désir de participer à cet atelier.

Voilà, je suis revenu dans le Centre.

Publié dans Bakinzihoude

Commenter cet article

calune 08/10/2007 22:23

Comment on fait un avion avec des pinces à linge, déjà ?Ah ! ça y est, je me rappelle...

Cassandre 05/10/2007 00:18

Welcome back... mais heu... il va consister en quoi cet atelier de chirurgie plastique ??? Je serais bien curieuse de voir ça :)

IP 05/10/2007 03:06

tu veras ca bientot...

La poule 04/10/2007 20:48

Ouah ! Contres, je  connais, je connais !... Mais j'y pense : si ça se trouve on a la même tante ?

IP 05/10/2007 03:06

ah ben ca alors...elle habite au noeuf, c'est ca ?

antenor 04/10/2007 11:59

comme tu as de la chance... c'est quoi les heures de visite ?

IP 04/10/2007 17:22

Com' d'hab': 2 am until 2:14 am saturdays and sundays

Ludo 04/10/2007 08:42

Je n'ai pas bien compris. Tu t'es rasé à Etampes et tu es de retour au Centre? C'est ça?

IP 04/10/2007 17:22

Non, non, j'ai arrose ma tante qui habite a Contres