Où trouver une corde assez longue?

Publié le par IP

Et moi qui pensais que j’étais seul.
Non, non, il y a les autres aussi.
L’autre surtout.
En pire.
Au centre, le mardi c’est relâche.
On s’échange les tasses à café, on se masse le bas des reins avec des rouleaux à pâtisseries, on s’épile les gros orteils, on se tire les cartes.
Tout va bien.

Et puis, il y a ELLE.

Je suis d’un naturel fragile comme de la porcelaine.
Je suis sensible comme de la soie.
Je suis doux comme de la laine polaire neuve.
Je suis de petite taille (sauf mes mollets surdimensionnés par rapport au reste de mon corps). Certains me traitent même de petite frappe.
Je me décris comme une bonne pâte à ses heures creuses, et mon supérieur dans la hiérarchie des supérieurs, a estimé, il y a déjà presque deux mois, que moi je pourrais LA gérer.
« T’es un bon gars, et ELLE ne te connaît pas toi le petit nouveau. » a-t-il craché le nez dans sa pile de papiers-importants-qui-jonchent-son-bureau-de-chef.

J’ai donc accepté tout en essuyant mon nez morveux sur la manche de mon sous-pull en cuir. Ensuite, j’ai remonté mes lunettes sur l'arête de mon nez, j'ai rattaché le velcro de mes chaussures de sport, et je suis sorti.

Depuis, je la gère.
Day in and day out.
Je me brosse d’un sourire Ultra-Brite à chaque fois que je la vois.
J’ouvre en grand mes petits pavillons auditifs à la moindre plainte de sa part.
Je hoche la tête à chacune de ses remarques "normales".
Je dis souvent « Oui…Ben oui…Bien sûr…Tu as raison… »

Seulement elle est malade.
Vraiment.
Croyez-moi je m’y connais en maladie de la tête, car je dis bien qu’elle est  malade comme malade-fou, hein ?
Vendredi, elle nous a fait un pétage de câble champion du monde dans le pétage de câble.

J’ai ri…Enfin presque ri car ce fut triste à mourir…Enfin à mourir, c’est a figure of speech hein !

Alors comment je fais moi ?
Je ne suis pas psychopathe psychiatre, enfin pas avec les personnes. On m’aurait donné un chat, je te l’aurais aussitôt découpé en morceaux et donné à manger aux rats du centre.
Elle n’est même pas bonne pour les soirées du 12.
Pfff !

Ces derniers jours, mes écailles de girafe commencent doucement à se craqueler.
Désormais, j’angoisse.
Je ne dors plus que 12h par nuit. Je ne fais plus que trois repas par jour, et j’ai envie de tout.
On m’a recommandé le sport et l’écriture d’un blog aussi.
J’hésite.
Alors vous fidèles lecteurs, petit puits de conseils que vous êtes tous, je me tourne (non pas à 1200 tours/minute) vers vous.

Publié dans Bakinzihoude

Commenter cet article

Ludo 10/04/2007 11:13

L'a pô compris.

IP 10/04/2007 22:23

Il n'y avait que peu de choses a comprendre !

fee_line 29/03/2007 20:00

ah! :os je reviens faire un ptit tour par chez toi et constate que la Folle a eu droit à son billet :o)à mon avis, tu devrais l'emmener vers chez moi, on lui pète les tympans et le larynx avec l'accordéon puis  on l'enterre ni vu  ni connu dans le cimetière montmartre. :o))

IP 29/03/2007 21:44

Content de ton passage...En voila une idee qu'elle est bonne...je cours chercher l'ether ! :-)

Byalpel 29/03/2007 00:35

faut que t'arrêtes de sniffer le pot d'échappement de ta LDTD !!

IP 29/03/2007 10:22

Oui mais moi au moins je sniffe quelque chose ! :-)

Anne 28/03/2007 16:53

Bon, je suis un peu comme calune, je ne comprends pas bien. Tu travailles avec une foldingue malade des nerfs. Et tu veux la guérir. Les nerveuses, c'est pas dur à guérir en général...;-)

IP 28/03/2007 18:32

Ah bon, tu m'expliques alors, hein?

bakemono 28/03/2007 10:52

Cette question me turlupine depuis des mois, je n'en puis plus, il faut que je sache : tu les laves comment tes sous-pulls en cuir?  Les morveux surtout? Dis moi tout mon loulou (tu permet que je t'appelle mon loulou Samantha ? )

IP 28/03/2007 18:32

Rhoooo...tu ne sais pas comment on lave un sous-pull en cuir? Mais il faut juste le faire bouillir...