Et merde, Tempus Fugit !

Publié le par IP

J’ai toujours eu un rapport bien particulier avec le temps.
Certains d’entre vous y verrez une névrose (une parmi les autres), d’autre une déformation spatio-temporelle, moi je dirais simplement une plaisante obsession dans tout ce qu’il y a d’obsédant dans l’obsession.

Tout petit (et chevelu) déjà, le temps m’obsédait.

 L’ombre de mon mobile qui glisse sur le plafond durant les journées ensoleillées, me hante encore. Je me souviens même d’avoir inscrit avec mes ongles « Tempus Fugit » sur le matelas, c’est pour vous dire !

Plus tard, ce sont les barreaux de mon berceau qui formèrent un cadran solaire terrifiant (il y avait trop de barreaux) de ma condition de nourrisson. J’en arrivai même à développer un emploi du temps mental de ma journée : biberons, sorties poussette, ablutions, mikado, échec, sorties, nuits, tout y passa. Une horreur? Non un plaisir.
Tic, tac, tic, tac...

À 7 ans, grâce au manuel des Castors Junior je montai ma première clepsydre avec une panse de chat, puis vint l’heure (c’est le cas de le dire) où de passage dans la cuisine, pour ma bolée de cidre quotidienne, je découvris le sablier, « El sabliereo. »
Le sablier me fascina alors, et rapidement je vendis dans la cour de récréation mes billes en terre et les photos porno de la maîtresse pour m’acheter MON sablier à moi.
Là, ce fut l’orgie, « El Orgio ».
Tout fut mesuré en durée…Tout fut minuté…Tout fut évalué.

Le TOC du Tic-tac clique dans ma tête avec tact sans cesse sans sens six fois, cent fois.
Tic, tac, tic, tac !

Ainsi, il me fallait
- Deux minutes pour me rendre de la classe 102 à l’infirmerie pour prendre mes médicaments, « mi medicamentos. »
- Sept minutes pour me rendre en courrant du terrain de Jokari jusqu’aux vestiaires...
En revanche, c’est de 16 heures dont j’avais besoin pour devenir bleu dans mon bain.
Tic, tac, tic, tac...

À l’age de 10 ans, le bris de mon sablier fétiche me perturba tant, que je restai 5 mois 8 jours 12 heures et 27 secondes, prostré devant la comtoise familiale.
Je sentais que je dérapais…

Ma vie balançait entre les aiguilles de ma montre et les cristaux de ma montre à quartz.
Mon père eut beau me proposer de m’emmener voir des combats de catch de femmes nues…Rien n’arriva à m’arracher au temps, « el tiempo. »

C’est à 17 ans que la délivrance arriva lorsque je me vis offrir un splendide chronomètre « moulti founctionnes » alors que je commençai l’athlétisme.
Tout sembla reprendre une place normale…
- 4 minutes pour s’habiller, prendre son petit-déjeuner, se brosser les dents, se coiffer (oui, j’avais encore des cheveux), mettre du maquillage, enfiler ses bottes en caoutchouc, et partir à l’usine.
Le chrono devint mon meilleur ami, « my best friend. »

« 5, 4, 3, 2, 1, Driiiiiing ! » comme ils m’appelaient au lycée.

Le chrono m’obséda de plus en plus, les secondes, les minutes devinrent les instruments de ma performance, et quand il se bloqua à 50 secondes pour un misérable tour de piste, j’analysai en long et large la raison de cet échec ?

Je fis ma première et dernière crise temporelle…Une grosse crise même.
Celle qui m’a envoyé de-là-où-je-vous-écrit-maintenant.

Allez, je file, car dans 12 minutes, il y a le surveillant du soir qui passe vérifier si j’ai terminé mes mots fléchés...Et puis, je ne voudrais pas abuser de votre temps...

Publié dans Ecrits

Commenter cet article

manou 20/12/2006 21:13

Rester 5 mois prostré deavnt la comtoise familiale ne s'explique que par les techniques de ladite comtoise ...  Tu nous as tout dit ? TOUT ?

IP 20/12/2006 21:27

Que veux-tu, je me dois de garder un jardin "secret" ;-)

Byalpel 20/12/2006 19:06

Continue comme ça (et à insulter ma grosseur ou mon scoot) et tu vas te retrouver... noyé dans les temps.(jeu de mot : l'étang / les temps)(do you copy ?)

IP 20/12/2006 21:26

Tu me prends vraiment pour un debile un? Tu crois que je ne peux pas comprendre tes jeux de mots de....vieux ?

missmio 20/12/2006 14:17

Je reviendrais je n'ai pas le temps !!

IP 20/12/2006 14:31

Okl, je lance le chrono...top !

fee_line 20/12/2006 12:09

Avec cette tactique du tic du tic tac qui toque tu me laisses toquée.

IP 20/12/2006 14:29

Oh ouiiii, montre moi ta toque ! :-P

Freefounette 20/12/2006 08:51

Yes... moi j'aime bien Tic et Tac... ceux qui rendent dingue Donald... Ce serait pas ton second prénom par hasard ? Bon, ok, je sors... (biz? non ? si ?)

IP 20/12/2006 14:29

Quoi tu me traites de Toque? (ok, moi aussi, je sors...enfin je ne peux pas sortir, je suis chez moi la !)