Escape

Publié le par IP

Je me suis levé avec une envie profonde de me divertir ce matin.
Oui, il s’agissait d’un de ces jours.
La porte du fond avait été laissée ouverte…
« Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux ! Regardez-les s’envoler c’est beau ! » résonnait dans ma tête encore et encore et encore et encore et encore...

Yeeeeehaaaaa !

Libre !

Alors, j’ai filé chez les voisins, et je me suis posé, là, devant la grille. Il est arrivé en courrant et en aboyant à tue-tête, la bave au coin des lèvres. Collé devant de la grille, j’ai aboyé moi aussi, et l’on est resté ainsi à aboyer l’un sur l’autre pendant 10 minutes. En fait, jusqu’à ce que ma gorge peu habituée à cet exercice finisse par se fatiguer. J’aurais pu continuer pendant des heures à l’énerver, mais on devait s’inquiéter de ma disparition maintenant.
Moi, j'aime aboyer.
Quelle joie !

Ensuite, j’ai réussi à voler ma voiture, et j’ai filé à l’usine en roulant en dessous de la limite de vitesse - afin de bloquer un maximum de personnes derrière moi. Rouler à 40 Km/h sur les routes nationales est mal toléré par la majorité des automobilistes.
Faites l’essai.
Plusieurs fois, j’ai feint de tourner à gauche pour que personne ne me double, et cela a eu pour résultat de provoquer l’ire de moult conducteurs.
Faites l'essai.
Enfin, à chaque feu rouge, j’ai volontairement calé plusieurs fois. Les automobilites n'aiment pas non plus.
Faites l'essai.
Moi j'aime bien en revanche.
 
Autant dire que lorsque j’ai atteint la voie rapide, je fus content de disposer d’une Lancia Delta TURBO (toi, si tu fais une remarque sur ma voiture, je te crève ton scooter) pour semer les meurtriers qui me suivaient depuis bientôt 30 kilomètres.

La journée au travail fut d’une banalité déconcertante. Je n’ai fait que répondre au téléphone :
« Centre de chirurgie obstétricienne du bulbe rachidien pour les sourds, BONJOUR ! Pascal à l’appareil, puis-je vous aider ? »
Pendant la pause, je me suis encore bien amusé : un coup avec le disjoncteur : on, off, on, off, on, off, un coup avec la photocopieuse en remplaçant les feuilles A4 par des feuilles de gélatine.
« MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE CE BORDEL…Qui a mis ça dans la photocopieuse ? »  furent les seules paroles que je pus entendre venant du type du service maintenance avant que je réussisse à m’enfuir par la porte de sortie de secours. Les pompiers ont dû arriver cinq minutes plus tard, je pense.

Au supermarché, je me suis garé sur trois places de parking pour handicapés avant de jouer à un de mes jeux favoris.
Le remplissage aléatoire de caddie, ou le RAC pour les gens du foyer.
Comment ça, vous ne connaissez pas ?
C’est simple, vous prenez un caddie, et vous faites les allées de votre supermarché préféré à la recherche des produits les plus incongrus, et les plus difficiles d’accès. Ôter les codes barres, passez en caisse. Feignez d’avoir oublier votre portefeuille au moment de payer, ayez l’air confus même, promettez d’aller chercher ce dernier et de revenir "sur le champ", et quittez les lieux à jamais – Il est préférable d’agir de la sorte dans des établissements ruraux afin que la fuite soit plus aisée.

En fin de soirée, j’ai passé un coup de fil anonyme (on procède toujours comme ça pour le Jokari) au partenaire habitant le plus loin du terrain de jeu, et je l’ai laissée poireauter.
En fait, je ne suis jamais allé au terrain, j’avais mes mots fléchés à terminer.

À la nuit tombée, je me suis dévêtu complément et j’ai erré dans les bois domaniaux autour du centre jusqu’à ce que je me fasse bêtement percuter par une voiture tandis que je traversais la route pour aller me nourrir de miel. Heureusement, je n’ai rien eu de bien grave. C'est la tête qui a cogné, ils ont dit les docs du centre.

Il devait être 19h, quand  les infirmiers du centre m’ont récupéré et m’ont sanglé sur le chariot.
« On te ramène à la maison, maintenant…Ça va aller. »
Ce fut donc une journée bien ordinaire, or an ordinary day si vous préférez.

Publié dans Romans photo

Commenter cet article

huguette 13/12/2006 23:55

Couloir 6 ? on s'connaît non ?

IP 14/12/2006 08:04

C'est donc toi au foyer qui n'arrete pas de me regarder ! On s'fait une partie dames?

fee_line 11/12/2006 18:17

'tain, ça fait de + en + peur, ce blog! je vais me réfugier dans mon cocon.

IP 11/12/2006 18:39

Rassure-toi ma 'tite fee, ce n'etait pas pour toi...Tu peux retourner dans ton cocon sereinement ! :-)

Byalpel 11/12/2006 16:11

ils te laisseront jamais passer sur les champs avec ta charrue. prends plutot le métro dans ce cas.ps : tu sais ce que je penses de ton tacot hein.

IP 11/12/2006 16:51

je viens a pied...doucement...tranquillement...en prenant mon temps. Tu ne vas pas me voir, et quand enfin tu apercevras mon beau visage, il sera trop tard...trrrrrremble !

Byalpel 11/12/2006 15:48

Message perso au petit homme sans cheveux :TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.Ah salut Pascal qu'est-ce tu fous en bas de chez moi ?

IP 11/12/2006 15:57

Ok, je pars dans 10 minutes...direction les Champs...La, tu vas savoir ce que c'est d'avoir peur...

Byalpel 11/12/2006 12:50

"toi, si tu fais une remarque sur ma voiture, je te crève ton scooter"TA VOITURE C'EST DE LA MERDE.Allez viens.

IP 11/12/2006 15:35

Jette un oeil par la fenetre...ouais, c'est ca...tu me vois la, avec mon couteau pret de ta mob...tremble petit homme, tremble !