Urgente envie

Publié le par IP

Mes petits sabots foulaient le sol sec de la vaste prairie. Cataclop, cataclop, cataclop, cataclop…J’avais brouté des têtes de cigognes toute la matinée, et je sentais qu’il était temps pour moi de remonter sur la balançoire. Encore un tour…Encore un tour…Et puis, et puis, une bûche de cèdre, LA bûche de cèdre, vint heurter mon crâne et me fit tomber ma couronne.
Je me réveillai en sueur…
Note mentale : METTRE UNE LANIERE POUR LA COURONNE.

En fait, on susurrait mon prénom : « Suzanne, Suzanne, réveille-toi ! »
« Hein quoi ? Plait-il ? Non c’est pas moi qui…Hein ? Mon slip en laine est à mes pieds? »
Note mentale: OTER SON SLIP EN LAINE

On m’appelle dans la vraie vie. On a besoin de moi.
C’est urgent.
Urgent comme dans urgent-urgent dans l’urgence
Ah oui ?
23h45, il me faut conduire une personne aux Urgences.
Vraiment.
J’étais si bien moi dans ce rêve ; j’étais si bien dans mes draps de soie couleur mare des étangs de la Brenne.
Note mentale : CHANGER LA COULEUR DES DRAPS.

Me voilà donc en route vers les urgences avec à mes cotés le « patient » qui n’en peut plus.
Il ne peut plus pisser, et il a une méga-envie-de-la-mort, mais rien ne peut sortir. Pas la moindre petite goutte. « C’est de famille… » qu’il me dit tout en se tortillant comme une biscotte (je vous expliquerai un jour comment une biscotte se tord)
Je ne comprends pas, je ne comprends rien, mais bon ce n’est pas urgent pour moi, c’est pour lui qu'il y a urgence...
« Allez file…À fond ! » dit-il, le crâne perlant de sueur et l’œil gauche déjà tout blanc.
« Oui, mais la limitation de vitesse, les feux rouges, et… »
« JE M’EN FOUS, FONCE BORDEL ! »
Note mentale : DANS L’URGENCE ON PEUT ROULER A N’IMPORTE QUELLE VITESSE.

14 kilomètres de ligne droite…Je fonce. 70, 75, 80, 90, 100km/h, le moteur de l’Ami 8 décapotable hurle dans la nuit…Lui aussi.
J’arrive en dérapant au frein à main devant l’hôpital – j’ai toujours rêvé d’arriver en dérapage aux urgences (vieux fantasme.)
Il se jette hors du véhicule, puis trottine vers l’accueil. Il n’en peut plus. Il transpire l’impatience, pas eux.
Enfin, pas elle.
Elle dit : « Bonsoirmaisquesquivousamèneàcetteheuretardive »
Il dit : « Je ne peux plus pisser, vite, aide, au secours, vite, s’il vous plait, au secours, j’ai besoin de faire pipiiiiiii, mais j’peux point….Aaaaaah, viiiiite. »
Elle dit : « Ah oui ? Bien, alors… »
Il dit : « Viiiiiite, je vous en supplie, viiiite… »
Elle dit : « Votre nom ? »
Il dit : « Bond, James Bond*, mais viiiiiiite, s’il vous plait, je suis prêt à vous payer en œufs de tortues si vous allez plus vite » * J'ai changé le nom hein!
Note mentale : SE LANCER DANS LE COMMERCE D’ŒUFS DE TORTUE DES LE LENDEMAIN

Elle dit : « Comment ça s’écrit ? »
Il s’en suit cinq minutes d’un dialogue « irréalistement plein de drolitude sadique ». Le pauvre bougre souffre le martyre et la dame aussi avenante qu’une pierre tombale d’esquimau, rempli un dossier. Je sonde ses yeux pour y voir un semblant d’humanité, mais rien ne transpire. C’est qu’elle doit en voir des vertes et des jaunes la dame.
Elle reste marbroïque.
Il doit remplir le dossier, alors il remplit le dossier.
La vessie DOIT attendre…
« Aaaah, dernière question : Votre classement au Jokari, s’il vous plait ? »
Note mentale : TOUJOURS ARRIVER AUX URGENCES EN BONNE SANTE

Finalement, il disparaît et je me retrouve dans la salle d’attente à regarder le tube cathodique où passe une émission qui me confirme que la télévision ne sert à rien (on paie vous payez la redevance pour CA ?)
On m’invite finalement à retrouver le patient qui, cette fois-ci, a le visage barré d’un large sourire.
Note mentale: FAIRE PIPI FAIT SOURIRE: PISSER PLUS SOUVENT

On l’a sondé. Ouch !
Bon, je vous explique, quand vous avez ce genre de problème où la vessie forme un "globe", il devient impossible de se purger, on vous insère donc un tube dans la zigounette et l’on attend que ça se vide dans une poche translucide très jolie pour une poche translucide. Bon, je ne sais pas vous, mais la simple idée d’insérer quelque chose dans cette partie de mon corps me donne des sueurs froides des idées pour la soirée du 12.
Note mentale : ARRETER DE BOIRE

Les minutes passent, et la poche se remplie. On rigole en compagnie d’une infirmière d’une douceur et d’une patience qui me dit vraiment « y’a des gens bien dans ce monde de brute ». Le médecin arrive, tout aussi disponible, patient, et tout, et tout.
J’admire les infirmières nues sous leur blouse. Je ne pourrais JAMAIS faire ce job. Enfin, CE genre de job, car de la chirurgie j’en fais pour les soirées du 12, moi. Personne n’est encore revenu me dire si j’étais bon, hein ?
Note mentale: SONDER LES GENS POUR LE 12

Il est 1h du matin et je suis aux urgences : que faire ? Je me mets jouer avec les appareils et les poches de sang (ça fait de supers bombes à eau, euh à sang !). Je prends ma tension, mes pulsations, je me fais un trip d’oxygène, et enfin je joue avec le défibrillateur. Qu’est-ce que c’est bien un défibrillateur. Il faut l’intervention de l’infirmière pour que j’arrête de me « défibriller »…Elle est gentille l’infirmière.
Note mentale : ACHETER UNE INFIRMIERE UN DEFIBRILLATEUR

Aussitôt la vessie vidée et l’urine bue, nous rentrons dans nos peinâtes.
Il est 2h du matin.
Je rejoints ma couche.

Je remets ma couronne, et me lance dans un galop effréné toutes ailes déployées…
Note mentale : ME FAIRE LIMER LES CHEVEUX DU DOS

Publié dans Bakinzihoude

Commenter cet article

Byalpel 31/05/2007 20:03

(merde j'ai raté les autres va falloir relire relire relire..)en tout cas, je vois que tu as le moral. Ton 6-0 6-0 de l'autre fois est derrière toi, tu as un mental de gagneur !(comme ce con de nadal)

IP 31/05/2007 21:42

Ben ouais tu as interet a relire, sinon depuis ma deroute et le 6/0 6/0, j'ai battu celui qui m'avait humilie (je lui ai meme mis un 6/0 a mon tour), et j'ai perdu 2 jeux en trois matchs. Je t'attends toujours !

manou 22/05/2007 12:51

Pour la soirée du 12, ça ne va pas être possible. Je fais une allergie aux sondage.Note mentale : 18,5/20

IP 22/05/2007 21:39

Tu repousses encore la soiree du 12? Tsss, tssss....je t'envoie un pot de galets.

Cassandre 22/05/2007 11:57

"Sympathique" ici, avait une connotation ironique ^^"Désolée si ça passe pas toujours bien ^^"

IP 22/05/2007 21:40

meuuuuuuh noooooooon....t'es bete toa !

marco 22/05/2007 11:56

Très sympa, ce petit billet. Je repasserai.

IP 22/05/2007 21:38

well, it is open ! Welcome...

Anne 22/05/2007 07:15

Bon, pour mettre un com, il faudrait déjà que j'y comprenne quelque chose. Ca m'a l'air bien carabiné ton billet du jour, cher ami ;-)

IP 22/05/2007 09:36

Euh, la moi aussi, je ne comprends RIEN du tout !!!!