Le dénouement

Publié le par IP

Mouais, ça commençait bien…
C’est très très très rare que l’on me dise de me déshabiller, en général je le fais tout seul -  sauf lorsque j’ai ma camisole, of course.
Ainsi, me retrouver sans petite tenue, surtout quand je suis seul, ou bien dans la Nature, est un grand plaisir.
Pour cette occasion spéciale, j’avais mis mon plus beau sous-pull en cuir (le vert), un seyant slip en laine, le tout sous une robe en soie aux mille paillettes. Inutile de dire que je n’avais pas forcément envie de les ôter « toodesuit » ces beaux habits du dimanche.
Le slip me grattant, j’avais préféré « toototé » (solution de facilité) dès qu’elle m’avait proposé de me dévêtir – je suis bête des fois, non?
Me retrouver mi-nu en compagnie d’un/une inconnue du corps médical, tant que de gants en latex il n’y a point, est toujours attendu avec impatience au Centre.
Une piqûre ? Un cachet ? Un électrochoc ? Une trépanation ?
Que nenni.
À peine avais-je posé mon pied (le valide) dans son atelier que celle-ci ajouta « allongez-vous » - mon cortex reptilien se gorgea de pensées impures.
J’allais devoir me fouetter avec des fanes de bettes ce soir.
J’avais dans l’idée, (que je suis bête, hein ?), que la dame allait me tordre dans tous les sens et faire craquer mes vertèbres comme on fait craquer ses doigts.
En fait, elle ne fit que me « tripoter » avec ses mains froides (c’est bien connu: les médecins ont les mains froides) les parties tendues de mon corps d’athlète.
Tandis que j’étais paisiblement allongé sur le dos (en pensant au Darfour), elle glissa sous mon bassin une main experte qui apparemment savait ce qu’elle faisait – d’où son nom main « experte ».
Un index dans le bas de mon dos, elle m’annonça :
« Et là ? ça fait mal ? »
« Non…»
« Et là ? »
« Non…Mais… »
« Et là ? »
« Euh, non, mais vous avez vraiment besoin de m’appuyer sur les yeux ? »
« Et là ? »
« Non plus, mais euh, en revanche, ce n’est pas moi que vous toucher là, c’est VOTRE genou ! »
« Ah d’accord…Pardon »
Voulait-elle simplement toucher mon slip en laine ou bien mes fesses rebondies ?
Alors que la séance se terminait, elle me dit : « Et si je touche là ? »
 «AAAAAAAAAAAAAAH ! »
La dame avait touché mon psoas droit.
« Ça fait mal, hein ? »
« Ben non ? Ça fait SUPER MAL DE LA RACE DE TA MERE !» (ok, je suis un peu vulgaire quand on me touche le psoas.)
« Ah ? »
« Oui : ah ! »
« Et bien, vous avez le psoas tendu, et il va falloir faire de petits étirements, et votre dos devrait aller beaucoup mieux. Rhabillez-vous. ça fera 4750,69 € ».

Elle m'avait bien dénoué la dame, tu parles !
Je sortis du cabinet avec un nouveau dos, mais en boitant.
Super !
La dame m’avait sans aucun doute bien manipulé, j’allais devoir revenir.

Publié dans Bakinzihoude

Commenter cet article

Tatooa 13/05/2007 09:56

C'est bien ça les mecs, fo toujours qu'ils exagèrent ! J'ai dit une heure, pas 8 ! mdrrrrrr !Bisouuuuuuuuuus

IP 13/05/2007 17:33

Oui, mais qui fait de la moto pendant une heure? Les gonzesses? (tu as le droit de me cracher dessus si tu veux, mais a moto c'est dangereux)

Ludo 13/05/2007 04:22

Moi j'ai subi une ablation du psoas quand j'avais dix ans. Depuis il repousse normalement.

IP 13/05/2007 17:31

Il y a plein de choses qui s'expliquent a ton sujet ! :-)

manou 11/05/2007 20:05

S'il te plaît, lègue-moi ton slip à poils laineux : )

IP 12/05/2007 09:37

ok, je rectifie mon testa-ment sur le champ. Note a moi-meme: "leguer mon slip en laine a Manou"

bakemono 11/05/2007 17:36

Diantre, il me semble urgent de te refiler le numéro du kiné sadique obsédé sexuel  qui s'est occupé de ma jambe, je suis sûre qu'il te plaira. Puis avec lui, pas besoin de garder ton slip en laine ^^ 

IP 12/05/2007 09:36

Non, ben euh, ca va aller, je crois que je vais passer cette fois-la ! :-)

Anne 10/05/2007 14:35

Heureux les hommes battus, hein ? ;-)

IP 11/05/2007 06:30

...on fait un "grand voyage" :-p